Savoir identifier les fausses applications sur Google Play Store

Sur Google Play Store, on hésite souvent à télécharger une application par peur de tomber sur une fake app. Pour ne pas tomber dans le piège, il est important de savoir identifier les fausses applications.

Les fausses applications envahissent Google Play Store

Comme les fausses applications sont de plus en plus nombreuses sur Google Play Store, il n’est pas toujours évident de retrouver l’application que vous recherchez tant. Si les nombreux auteurs malintentionnés proposent en téléchargement des applications trompeuses, c’est pour tirer profit du succès sans cesse grandissant de Google Play Store. Une fois que les fausses applications sont installées, les auteurs génèrent de l’argent grâce aux liens sponsorisés. Mais le pire, c’est que ces applications peuvent aussi provoquer un dysfonctionnement du terminal mobile.

Une lutte sans cesse pour Google

Google a déjà déclaré la guerre à ces applications trompeuses qui débarquent sur Google Play Store, mais malgré ses efforts, certains éditeurs arrivent encore à mettre en ligne ce genre d’application. Une fausse application est en effet celle dont le nom et le logo sont identiques à celle d’une application reconnue. Généralement, les fake apps ne font que générer de l’argent, mais certaines volent les données personnelles et d’autres servent au keylogging, au tracking, aux publicités intrusives et bien d’autres encore.

Comment identifier une fake app sur le Google Play Store ?

  • La première chose à faire est de regarder attentivement le nom ainsi que le logo de l’application. Cela vous permettra de bien vérifier si l’application est malveillante ou non. Certes, ce conseil ne va pas aider tout le monde, mais pour ceux qui ont un œil averti, ils pourront détecter les fake apps grâce à ces deux détails.
  • La deuxième étape consiste en effet à vérifier le nom de l’éditeur. Généralement, les faux éditeurs rajoutent un point, un espace ou des petits signes de ce genre, mais qui ne sont pas très remarquables pour se démarquer de la vraie application.
  • Pour identifier une fausse application, le nombre de téléchargement, de votes et de commentaires peut également vous informer. Plus le nombre de téléchargements est important, plus la vôtre est positive, plus vous pourrez être sûr de tomber sur la bonne application.

Comment s’en prémunir ?

Étant donné le nombre considérable d’applications soumis à la validation sur la plateforme, il est difficile de procéder à un contrôle manuel et minutieux de chacune d’elles, c’est pourquoi il est toujours indispensable de vérifier l’application que vous souhaitez avoir avant de venir l’installer. En suivant ces petits conseils, vous allez sûrement arriver à identifier les vraies applications des fausses. Il est également judicieux de ne pas télécharger les APK sur une plateforme inconnue. Préférez toujours les sites connus pour éviter de tomber tout le temps sur des fake apps. En détectant une fausse application, nous vous recommandons aussi de la signaler à Google afin qu’il procède à sa vérification et sa suppression si votre doute est bien fondé.


Warby Parker dédie une application mobile d’essai virtuel de lunettes avant achat pour les clients

La réalité a bel et bien connu une belle évolution depuis ces dernières années. Les acteurs du marché actuel font même la course pour proposer des applications plus innovantes et qui impactent sur la vie quotidienne des utilisateurs. Une entreprise américaine de vente de lunettes en ligne, Warby Parker, vient d’ailleurs de mettre au point une nouvelle fonctionnalité pour ses clients.

Une fonctionnalité d’essayage virtuel

Warby Parker, une entreprise américaine qui se spécialise dans la vente de lunettes en ligne. Pour permettre à ses clients de trouver le vrai produit qui leur convient, elle a annoncé la prochaine création d’une application à base de réalité augmentée. Apparemment, cette expérience va se multiplier dans les années à venir. Fondée en 2010 à New York, cette entreprise veut montrer son professionnalise en associant la vente en ligne de lunettes de vue et de lunettes de soleil avec la réalité augmentée. Jusqu’ici, pour permettre à leurs clients de choisir le bon produit, l’entreprise laisse le client choisir 5 montures sur le site web et son équipe se charge de les lui envoyer gratuitement. Le client a droit à 5 jours pour les essayer et faire son choix, un processus laborieux d’essayage qui lui a permis de rester 9 ans sur le marché certes, mais selon l’entreprise, une évolution s’impose enfin.

Des essayages virtuels pour booster la vente en ligne

Même si le succès est au top pour l’entreprise, elle veut passer à la vitesse supérieure pour offrir une expérience plus innovante, plus intéressante et instantanée à ses consommateurs. Pour proposer l’essayage virtuel en réalité augmentée, l’entreprise va donc utiliser une application appelée Warby Parker. Le système utilisera la caméra frontale des smartphones de dernière génération d’iPhone X et consorts pour cartographier le visage des utilisateurs. Cette image va ainsi lui permettre de mieux se rendre compte rapidement du look qu’il aura. Les lunettes restent en place même quand il lui arrivera de tourner un peu la tête dans tous les sens. Mieux encore il peut même partager une image avec sa famille ou ses amis, une bonne stratégie pour demander l’avis de ses proches.

L’essayage virtuel facilite la prise de décision

Dans le processus naturel, le client doit attendre l’arrivée du colis pour pouvoir essayer les modèles qu’il a choisis, ensuite, il aura encore à les essayer un à un. Il perd donc un peu de temps dans sa prise de décision. Grâce à ce projet, l’essayage virtuel facilite réduira la prise de décision pour le client, de quoi à lui faire gagner un peu de temps. Pour l’entreprise, ce système lui permettra de réduire les coûts de la marque, car ses clients n’auraient pas à essayer les montures à domicile.

La réalité augmentée en plein essor pour le commerce mobile

Les expériences de réalité augmentée appliquées au commerce mobile s’accroissent de jour en jour et les efforts déployés par les e-commerçant sont favorables à mesure que les clients utilisent des smartphones intégrant des technologies associées :

  • Caméra 3 D.
  • Plates-formes de vision par ordinateur et d’autres encore.

Pour mieux personnaliser leurs produits à la morphologie de leurs clients, des start-up comme King Children et Topology qui commercialisent également des lunettes en font aussi usage. L’Oréal, l’un des prometteurs du marché du cosmétique a aussi fait savoir son pas vers la réalité augmentée. Pour l’ameublement, ce sont Ikea et Macy’s qui s’y intéressent aussi.


Création d’application mobile

De nos jours, les applications mobiles font partie intégrante de notre quotidien. Certaines ont même réussi à devenir incontournables tant ils sont utiles aux yeux de leurs utilisateurs. Android et IOS permettent aux mobinautes de procéder à des téléchargements d’applications. Ils servent aussi à exposer les nouvelles créations. Nous allons découvrir comment sont créées les applications mobiles.

Les différentes étapes de création

Etape 1, trouvez une idée : comme pour toute initiative, la première étape de création d’application consiste à trouver une ou plusieurs idées à développer. Plus vous en aurez, mieux c’est ; mais à un moment donné, il faudra faire un choix et sélectionner l’idée la plus pertinente tout en s’assurer qu’il existe un marché important sur lequel se positionner.

Étape 2, préciser les fonctionnalités : une application doit servir à quelque chose. Le mobinaute doit lui trouver un intérêt afin de l’utiliser. Donc une fois que vous aurez trouvé une idée, il faudra creuser encore plus pour lui trouver des fonctionnalités. À partir de cette étape, vous aurez besoin de visualiser votre travail. Il vous sera nécessaire d’utiliser des applications en ligne telles que Wireframe qui a l’avantage d’être gratuit.

Étape 3, passer à la conception : il s’agit d’une étape importante qu’il ne faut pas sauter, car il permet de structurer votre application. La conception consiste à choisir le type d’application et la technologie dont vous aurez besoin pour la matérialiser. De même, vous aurez besoin de mettre sur pied l’architecture de votre application tout en prenant en compte les modules et leurs fonctionnalités.

Etape 4, coder l’application : il est temps de passer au codage de votre application. Le codage se passe comme suit : choisir un module et ses fonctionnalités puis développer ces dernières les unes après les autres. Après chaque codage, il est impératif de faire un test pour vérifier que tout fonctionne.

Étape 5, lancer officiellement l’application : il est temps de faire découvrir votre application au grand public. Cependant, pour mettre toutes les chances de votre côté, il est conseillé de faire tester votre application par un petit nombre d’utilisateurs et de prendre en compte les retours qu’ils vous font. Cela vous permettra de faire les dernières retouches. Le lancement de votre application sur le marché ne signifie pas que le travail est pour autant terminé. Il faudra aussi consacrer du temps pour faire une campagne de promotion.