Les objectifs élémentaires d’un Community Manager

Les communautés survivent, prospèrent et réussissent grâce aux capacités de leurs managers. De modérateur dans leur vie passée à technologue, conservateur, initiateur, analyste et stratège, le manager porte plusieurs casquettes. La responsabilité du Community Manager ne cesse de se renforcer. Quoique, il est difficile d’encadrer le rôle d’un Community Manager, mais il y a quelques objectifs qui réussissent.

La défense et l’animation de la communauté

Les Community Managers doivent d’abord être loyaux envers leurs membres, puis envers la marque. Ils doivent :

  • Agir dans une optique d’intérêt supérieur des membres
  • Équilibrer le besoin de plus de contenu élaboré par les utilisateurs plutôt que de contenu de marque
  • Faciliter des conversations significatives
  • Faciliter la résolution des différends
  • Porter les plaintes à un niveau plus élevé

L’acquisition d’utilisateurs et de croissance

Un Community Manager doit veiller à la croissance continue de la communauté continue.

Il s’agit de :

  • Créer du contenu intéressant
  • Attirer les premiers leaders d’opinion de l’espace
  • Trouver de nouvelles tactiques d’engagement comme le jeu
  • Tirer parti d’un contenu précieux pour faciliter la croissance organique de la communauté

Ils doivent se rapprocher des membres et créer plus de moyens de conversation avec eux. Les Community Managers doivent également bénéficier d’une technologie de pointe. Ils doivent mettre à niveau la plate-forme et ajouter de nouvelles fonctionnalités pour offrir une expérience d’engagement riche aux membres.

Le contexte de la culture interne

Les Community Managers doivent être des leaders. Puis, les membres de l’équipe doivent être capables de décider quand ils peuvent s’engager et se retirer. Ils doivent :

  • Créer des politiques pour la communauté
  • Être capables de travailler étroitement avec les membres
  • Prendre des décisions-clés
  • Assurer la discipline
  • Gérer les critiques des membres et des utilisateurs
  • Veiller que chaque membre se sente partie intégrante de la communauté

La gérance de la marque

Les gestionnaires de communauté doivent protéger parallèlement l’image de marque de la communauté et celle du produit ou du service. La gestion des situations, en particulier la gestion de la rétroaction négative, est très essentielle. Cela assure que la communauté est une plateforme de discussion ouverte et non un porte-parole de l’entreprise. Dans l’ensemble, toutes les actions du Community Manager devraient avoir une influence positive sur la marque pour les utilisateurs.

L’analyse

Les Community Managers doivent recueillir les commentaires de la communauté sur l’image de marque. Ensuite, ils les transmettent au service du marketing. Ils doivent également suivre les indicateurs de croissance et d’engagement de la communauté. Ils visent continuellement à améliorer le nombre de membres de la communauté. Cependant, avec un rôle en constante évolution, un Comminuty Manager peut apprendre de nouvelles technologies, disciplines et pratiques. Mais au fond, il doit prendre soin de la communauté par tous les moyens possibles.


Zoom sur les rôles du community manager

Traduit par responsable de communauté, le community manager désigne un mélange de bon nombre de métiers. On peut y citer le service clientèle, le commercial, la communication et bien d’autres. Encore très récente, cette profession s’impose de plus en plus avec l’avènement des médias sociaux sur internet. Elle est progressivement sollicitée par les firmes et les marques ayant le désir du développement.

Quelles sont les missions du community manager ?

Les missions de cet expert peuvent varier selon l’entreprise où il travaille et bien évidemment en fonction des besoins de celle-ci. Mais en général, tous les responsables de communauté s’occupent de certaines tâches communes. Ils jouent ainsi avant tout le rôle d’ambassadeurs de l’activité de leurs prestataires. Ils interviennent pour ce faire en qualité d’interlocuteurs reconnus par les consommateurs dans les réseaux sociaux, les blogs, les forums et tout le reste. Ce genre de spécialiste assure aussi la gestion et l’animation de la communauté de la société où il œuvre sur internet. Ici, il attire le maximum de monde possible par tous les moyens qui lui semblent les plus efficaces. Ce professionnel gère enfin la veille et la réputation en ligne de son client. Il supervise tout ce qui se dit sur ce dernier et sur son secteur d’activité sur la toile.

 

Comment bien choisir son community manager ?

Pour bénéficier des résultats les plus optimaux sur son community management, il est crucial de bien choisir son responsable de communauté. Cette sélection semble stratégique, peu importe le type d’activité. Mais elle l’est encore plus pour celles œuvrant dans le e-commerce. Pour dénicher le bon expert, il est ainsi primordial de prendre en compte certains critères de choix. Son historique sur les réseaux sociaux et non moins sur les blogs est avant tout un point à ne pas négliger. Il est préférable d’opter pour les professionnels déjà reconnus par plusieurs blogueurs. Il est aussi recommandé de se pencher davantage sur ceux ayant la faculté d’utiliser les outils de veille comme netvibes, feedly, et tout le reste. Il en est de même pour ceux aptes à fournir des rapports détaillés de leurs prestations à chaque fin du mois. Les qualités humaines du spécialiste demeurent enfin un facteur essentiel à considérer. Il serait mieux s’il est continuellement positif, enthousiaste, réactif, empathique et ainsi de suite.


Le web génère de nouveaux métiers d’avenir

Depuis l’explosion d’Internet, de nouvelles professions sont apparues pour durer. Se former à l’informatique et aux métiers du web semble être la meilleure alternative pour les jeunes générations. Ci-dessous vous trouverez certaines vocations et profils essentiels au développement d’une entreprise. L’objectif est de définir les métiers les plus prisés par les entreprises afin de répondre aux multitudes de besoins en effectif dans ce domaine. Connaitre les professions d’avenir permet de mieux préparer le sien et de diminuer ainsi le taux de chômage.

Les 3 catégories de métiers du web

Nous allons nous pencher sur 3 catégories de professions regroupant les métiers principaux :

  • Professions liées à l’écrit et au contenu
  • Professions liées au webmarketing
  • Professions liées aux réseaux sociaux
  • Les professions liées à l’écrit et au contenu

Le Brand content Manager : expert de la production éditoriale et travail avec les agences de communication. Il est chargé de plusieurs missions, dont la création de contenu, la supervision des budgets et l’exécution d’une commande.

Le Chef de projet SEO : consultant en référencement naturel qui se spécialise dans l’étude des mots-clés et des algorithmes des divers moteurs de recherches. Son objectif est d’améliorer la visibilité de la marque pour laquelle il travaille.

Le journaliste web : se charge de rédiger et de publier des articles en suivant la ligne éditoriale de son client et en vérifiant que ses sources sont bonnes.

  • Les professions liées au webmarketing

Le Traffic Manager : se spécialise dans la gestion du trafic des différents sites dont il est chargé. Son objectif est d’accroitre la visibilité de son entreprise et d’acquérir plus de contact afin de maximiser les ventes.

L’Account Manager : négociateur, il attire et gère les clients d’une enseigne, puis développe la stratégie de vente de celle-ci.

  • Les professions liées aux réseaux sociaux

Le Social media Manager : expert du numérique, il améliore l’image d’une marque et la dimension stratégique sociale de celle-ci.

Le Community Manager : anime et fédère les communautés dont il est responsable. Par diverses actions, il suscite l’intérêt et l’adhérence des internautes. Il est un expert communicant et un exécutant sur les réseaux sociaux.