Warby Parker dédie une application mobile d’essai virtuel de lunettes avant achat pour les clients

La réalité a bel et bien connu une belle évolution depuis ces dernières années. Les acteurs du marché actuel font même la course pour proposer des applications plus innovantes et qui impactent sur la vie quotidienne des utilisateurs. Une entreprise américaine de vente de lunettes en ligne, Warby Parker, vient d’ailleurs de mettre au point une nouvelle fonctionnalité pour ses clients.

Une fonctionnalité d’essayage virtuel

Warby Parker, une entreprise américaine qui se spécialise dans la vente de lunettes en ligne. Pour permettre à ses clients de trouver le vrai produit qui leur convient, elle a annoncé la prochaine création d’une application à base de réalité augmentée. Apparemment, cette expérience va se multiplier dans les années à venir. Fondée en 2010 à New York, cette entreprise veut montrer son professionnalise en associant la vente en ligne de lunettes de vue et de lunettes de soleil avec la réalité augmentée. Jusqu’ici, pour permettre à leurs clients de choisir le bon produit, l’entreprise laisse le client choisir 5 montures sur le site web et son équipe se charge de les lui envoyer gratuitement. Le client a droit à 5 jours pour les essayer et faire son choix, un processus laborieux d’essayage qui lui a permis de rester 9 ans sur le marché certes, mais selon l’entreprise, une évolution s’impose enfin.

Des essayages virtuels pour booster la vente en ligne

Même si le succès est au top pour l’entreprise, elle veut passer à la vitesse supérieure pour offrir une expérience plus innovante, plus intéressante et instantanée à ses consommateurs. Pour proposer l’essayage virtuel en réalité augmentée, l’entreprise va donc utiliser une application appelée Warby Parker. Le système utilisera la caméra frontale des smartphones de dernière génération d’iPhone X et consorts pour cartographier le visage des utilisateurs. Cette image va ainsi lui permettre de mieux se rendre compte rapidement du look qu’il aura. Les lunettes restent en place même quand il lui arrivera de tourner un peu la tête dans tous les sens. Mieux encore il peut même partager une image avec sa famille ou ses amis, une bonne stratégie pour demander l’avis de ses proches.

L’essayage virtuel facilite la prise de décision

Dans le processus naturel, le client doit attendre l’arrivée du colis pour pouvoir essayer les modèles qu’il a choisis, ensuite, il aura encore à les essayer un à un. Il perd donc un peu de temps dans sa prise de décision. Grâce à ce projet, l’essayage virtuel facilite réduira la prise de décision pour le client, de quoi à lui faire gagner un peu de temps. Pour l’entreprise, ce système lui permettra de réduire les coûts de la marque, car ses clients n’auraient pas à essayer les montures à domicile.

La réalité augmentée en plein essor pour le commerce mobile

Les expériences de réalité augmentée appliquées au commerce mobile s’accroissent de jour en jour et les efforts déployés par les e-commerçant sont favorables à mesure que les clients utilisent des smartphones intégrant des technologies associées :

  • Caméra 3 D.
  • Plates-formes de vision par ordinateur et d’autres encore.

Pour mieux personnaliser leurs produits à la morphologie de leurs clients, des start-up comme King Children et Topology qui commercialisent également des lunettes en font aussi usage. L’Oréal, l’un des prometteurs du marché du cosmétique a aussi fait savoir son pas vers la réalité augmentée. Pour l’ameublement, ce sont Ikea et Macy’s qui s’y intéressent aussi.


Amazon face à Google et Facebook ?

Au cours de ces derniers trimestres, Amazon a vu son chiffre d’affaires généré par la publicité en ligne. Sa Marketplace était la porte d’entrée directe entre les annonceurs et les internautes. Grâce aussi à sa myriade de données de consommations, le géant de l’e-commerce dispose de tous les atouts majeurs pour prendre les parts de marché du duopole Google et Facebook.

Le pionner du cloud et de la maison connectée se lance plus dans la publicité en ligne

Après le cloud et la maison connectée, Amazon est maintenant partout, car il se diversifie dans la santé, le divertissement et bientôt dans la banque. Amazon, l’incontournable du commerce mondial a tenté de casser le duopole Google-Facebook en matière de publicité en ligne et il semble avoir relevé son défi, car sur un an son chiffre d’affaires généré par la publicité est passé de 1,1 milliard à 2,5 milliards de dollars. Une explosion de +122% sur un an, une statistique relevée au cours de son troisième trimestre 2018. Si le géant a pu se démarquer c’est qu’il a choisi d’intégrer ce segment dans sa stratégie afin d’obtenir un écosystème le plus complet que possible

Google et Facebook dominent le marché de la publicité en ligne à l’échelle mondiale, mais sur le podium aux États-Unis, il se place derrière ses géants avec une part de marché de 4,1% contre 20,6% pour Facebook et 37,1% pour Google. Selon les estimations, en 2020, Amazon augmentera sa part de marché pour atteindre les 7% contre 20,8% pour Facebook et 35,1% pour Google.

Sa Marketplace, un accès direct aux clients potentiels

Sa Marketplace permet aux annonceurs de toucher directement les internautes prêts à passer à l’achat, l’arme qu’il utilise pour grappiller des parts de marché face aux deux autres géants. Il dispose d’un avantage non négligeable grâce à sa Marketplace, car sa plateforme attire énormément les marques du fait qu’il soit le leader dans le monde de l’e-commerce. Mais le plus incroyable, c’est que contrairement à Google, il n’a pas besoin de sortir de sa plateforme ou consulter d’autres pour transformer une publicité en ligne en achat direct. Cette transformation que seule Amazon dispose pour le moment par rapport à Google et Facebook devrait être sa plus grande force à moins que Facebook propose un mélange de réseau social et d’e-commerce depuis son application Messenger comme le cas de WeChat. Tant que ses concurrents ne proposeront pas de services similaires, Amazon arrivera à croquer à moyen long terme Google et Facebook en matière de publicité en ligne.

Les données sont précieuses pour Amazon

Rien que pour son service phare, Amazon Prime, le géant compte 100 millions d’abonnés. Cela lui permet d’avoir une grande granularité de data qui rassemble aussi bien :

  • les habitudes de consommation de produits
  • les historiques d’achats
  • les produits consultés et bien d’autres encore.

Grâce à la livraison, Amazon dispose aussi les données démographiques de ses clients, autant d’informations précieuses pour affiner les publicités ciblées avec une grande précision.

La publicité sur les enceintes connectées, le prochain défi d’Amazon

Pour diversifier ses formats publicitaires, Amazon vient d’annoncer son nouveau service de streaming gratuit avec publicité via IMDb, un autre canal d’exposition que les annonceurs pourront exploiter. Amazon pourrait également se développer dans la publicité sur les enceintes connectées, mais sur cet axe, Amazon a encore du pain sur la planche.


E-branding : accroitre sa notoriété en ligne

Vous avez un blog sur Internet ou une chaine YouTube ? Vous souhaitez être plus visible et plus connu ? Vous devez donc penser à référencer votre site. Pour cela, il existe de nombreuses stratégies. Travaillez votre e-branding afin d’accroitre votre notoriété sur Internet.

L’e-branding, qu’est-ce que c’est ?

Dans le domaine du marketing, « e-branding » désigne l’ensemble des actions publicitaires pour développer la popularité d’une entité. Lorsqu’il est question d’e-branding, il s’agit de l’optimisation de la notoriété ainsi que de la visibilité d’un site web. Chaque personne a ses propres raisons de vouloir être remarquée sur le web. Il peut s’agir d’une personnalité politique, d’une personne proposant des services en particulier, ou tout simplement d’un blogueur qui veut surpasser la concurrence. Pour y parvenir, il est essentiel d’adopter les bonnes stratégies.

Travailler son image sur le web

Une bonne stratégie d’e-branding est de tout simplement être bien vu par les utilisateurs d’Internet. Vous devez donc faire de votre mieux pour avoir une bonne image aux yeux des internautes. C’est ainsi que vous pourrez retenir l’attention de vos cibles, quels qu’ils soient. Pour cela, vous devez vous montrer comme étant une personne adulte, mature et responsable. Sur tous les sites web où l’on peut vous voir, tâchez de toujours utiliser votre vrai nom. Pensez également à relier tous vos comptes de réseaux sociaux à votre site web. Dans le cas où vous proposez des services, n’oubliez pas d’inclure vos coordonnées sur votre site afin que les gens puissent facilement vous contacter.

Exploiter les réseaux sociaux

La meilleure façon de faire de la publicité en ligne est d’utiliser les réseaux sociaux. En effet, la plupart des gens d’aujourd’hui ne vont sur Internet que pour les réseaux sociaux dont les plus populaires sont :

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • MySpace
  • Skype

Quand les gens entendent parler d’une personne qu’ils ne connaissent pas, ils ont souvent tendance à les rechercher sur les réseaux sociaux pour voir leur profil et espérer les connaitre un peu mieux. Ainsi, pensez à soigneusement rédiger vos profils sur les réseaux sociaux afin de vous faire de la publicité gratuite. Pensez également à obtenir des avis positifs afin que les internautes puissent facilement vous faire confiance.

Jouer les échanges de liens

Une autre stratégie e-branding qui fonctionne est le « netlinking ». C’est un procédé qui consiste à faire des échanges de liens avec d’autres personnes pour attirer l’attention de plus de monde et donc se faire de la publicité sur Internet. Il suffit que vous demandiez à un autre propriétaire de site web (un autre blogueur par exemple) de vous mentionner dans un de ses articles de façon positive en ajoutant un lien qui redirige les lecteurs vers votre site. Ainsi, votre crédibilité ne sera plus remise en question par les internautes, ce qui vous permettra également d’avoir plus de lecteurs.


Quand l’intelligence artificielle entre dans le monde du référencement

L’intelligence artificielle est une science qui a été créée afin de donner à des robots une intelligence très proche de celle des hommes. Grâce à cette nouvelle technologie, les machines sont aujourd’hui capables d’accomplir des tâches propres aux humains. Autonomes, ces derniers sont capables d’apprendre et de prendre une décision logique sans l’intervention d’un humain. Aujourd’hui, l’intelligence artificielle intègre le monde du SEO et semble avoir une grande réussite. Explications.

L’intelligence artificielle pour référencer un site internet

L’intelligence artificielle est depuis ces derniers temps utilisée par des entreprises pour référencer leurs sites web. Cette technologie est capable de générer automatiquement des contenus d’une excellente qualité. Pour cela, la machine rassemble les données informatiques trouvées sur le web, se rapportant au sujet, pour lui servir de sources. Elle regroupe par la suite les informations pertinentes afin de les combiner dans un seul article. Grâce à diverses fonctions présentes sur Google, comme Google Search Console, l’intelligence artificielle peut recueillir le nombre de visites de chaque site qui lui a servi de source. Elle peut également identifier les mots-clés les plus recherchés pour ensuite les inclure dans leur article.

L’intelligence artificielle pour apporter un changement dans le SEO

L’intelligence artificielle présente pour la plupart des entreprises de grands avantages en matière de référencement. Très innovante, cette nouvelle technologie permet d’automatiser l’intégration de mots-clés dans les contenus de site web afin de rendre ces derniers plus pertinents. C’est également un moyen très ingénieux d’atteindre les internautes cibles, plus précisément si le site internet en question propose des produits ou des services en ligne. En bref, l’intelligence artificielle permet aux entreprises d’obtenir des contenus web de très bonne qualité en un temps record. De plus, le coût d’une machine génératrice de contenu est largement moins cher que le salaire mensuel d’un rédacteur web. Il faut donc avouer que l’intelligence artificielle fait progresser les entreprises dans le domaine du référencement et aussi du marketing.

L’avenir du référencement face à l’intelligence artificielle

Dans le monde du référencement, l’intelligence artificielle étudie la façon dont les internautes lancent des requêtes sur Internet. Comme le comportement de ces utilisateurs d’Internet change constamment, la technologie de l’intelligence artificielle est elle aussi en constante évolution. Dans le monde professionnel comme dans le monde personnel, les gens ont tendance à s’adresser directement aux appareils intelligents, de vive voix. On observe également dans le cadre des entreprises des appareils d’apprentissages ou des assistants personnels capables de communiquer tels des hommes. Au quotidien, les appareils domotiques à commande vocale ou les assistants à commande vocale dans les voitures témoignent d’une grande praticité, ce qui joue en la faveur de l’intelligence artificielle. Ainsi, certains experts affirment que l’avenir du référencement repose sur l’intelligence artificielle, notamment la recherche vocale.


Des films gratuits avec de la publicité sur YouTube

Depuis ces dernières années, la publicité en ligne est devenue le moyen efficace pour séduire le public. Pour sa part, YouTube veut se faire de l’argent en intégrant proposant les publicités de ses clients dans ses films gratuits.

Un service de location de films chez YouTube

Comme sur iTunes et Amazon Prime, c’est autour de YouTube de proposer un service de location de films. Avec ce service, la plateforme de vidéos de Google a choisi d’exploiter ce secteur en expérimentant un autre modèle économique. Celui-ci permet à sa communauté d’accéder à des films gratuits, mais avec des petits arrêts publicitaires comme à l’instar de la télévision.

Des films hollywoodiens pour tous

YouTube a discrètement lancé son service de films proposé gratuitement avec de la publicité depuis le mois d’octobre et AdAge souligne qu’il s’agit bel et bien des fils hollywoodiens. Vous voulez regarder Terminator, La Revanche d’une Blonde et bien d’autres encore sur YouTube, c’est possible, mais avec de la publicité. Rappelons que c’est sur la section que le site a généralement fait payer ses utilisateurs, mais grâce à l’insertion de la publicité, la plateforme a fait la promotion de ces films.

Une idée qui provient de sa communauté

Le directeur de la gestion des produits chez YouTube, Rohit Dhawan annonce que c’est grâce à la demande des utilisateurs que le site a pu aller au-delà de la simple offre de films payants. En proposant ces films gratuitement, les utilisateurs pourront parfaitement profiter de cette occasion et les annonceurs quant à eux verront cette offre comme une belle opportunité. En passant, ce responsable est même allé à dire que « YouTube pourrait même proposer aux marques de sponsoriser la diffusion gratuite d’un film en particulier sur le site».

Pour l’instant, ce modèle n’en est encore qu’à ses débuts et pour ce qui en est de son évolution, tout dépendra aussi des studios d’Hollywood. Si ces derniers veulent ajouter YouTube dans parmi leurs canaux de distributions, tout le monde jouira d’un bel avantage. Jusqu’à ce jour, les studios d’Hollywood travaillent actuellement avec des canaux de distribution traditionnels comme :

  • les salles de cinéma
  • les DVD

la télévision.

100 films sont maintenant disponibles gratuitement sur YouTube, mais plus tard, d’autres films devraient être mis en ligne.

YouTube et Netflix, une belle concurrence

Petit à petit, YouTube arrivera sans doute à devenir le concurrent de Netflix, mais avec un modèle gratuit. Actuellement, YouTube, la plateforme de Google dans on abonnement premium propose déjà des séries originales. La diffusion de films est également dans son projet, mais il veut la gratuité (avec une publicité en contrepartie) contrairement à Netflix.


Gros ménage, 1,5 milliard de faux comptes retirés

Ce n’est pas la première fois que Facebook lutte contre les faux comptes. Ces six derniers mois, la plateforme a fait l’effort de supprimer 1,5 milliard comptes.

Facebook : les faux comptes représentent 3 à 4 % de sa communauté

3 à 4 % des comptes Facebook créés sont des faux et dans la plupart du temps, ces derniers inondent les utilisateurs de spams, mais surtout d’arnaques. Les faux comptes envoient souvent des messages d’offre de crédit, d’arnaques, de produits suspects et nombreux des utilisateurs les prennent vraiment à cœur ce qui crée après une plaie pour eux.

Un compte créé sous une fausse identité peut gratuitement et facilement toucher un très grand nombre d’audiences. Cette situation a alerté Facebook, car il veut protéger sa communauté des commerciaux sans scrupules et des arnaqueurs, c’est pourquoi il a récemment accéléré le rythme de suppression de ces faux comptes.

Facebook cible plusieurs principales catégories de comptes

Pour lutter contre ce fléau, le réseau social a ciblé 6 principales catégories de comptes. Dans son viseur d’élimination, Facebook a éliminé les comptes qui :

  • diffusent des contenus avec de la nudité, de la pornographie
  • portent de fausses identités
  • dispersent des discours de haine
  • font l’apologie du terrorisme
  • sont dédiés au spam
  • répandent des scènes de violence.

Depuis avril, 2 nouvelles catégories sont entrées dans sa liste dont les ceux responsables de harcèlement et ceux diffusant des contenus pédopornographiques.

Plus d’un milliard de faux comptes éliminés

Le second trimestre 2018, 800 millions de faux comptes ont été supprimés contre 534 millions au premier trimestre 2018. En 6 mois, la progression est exponentielle, car il est arrivé à supprimer 1,5 milliard de faux comptes, un record pour Facebook. Dans son rapport, il a été souligné que dans les minutes qui suivent la création de ces comptes, Facebook a pu détecter et éliminer la plupart d’entre eux.

Les restes qui ne représentent que 0,4 % des faux comptes sont par contre passés à travers les mailles du filet. Pour ces derniers, ce sont souvent les signalements reçus par le réseau social suivi d’une petite enquête qui le pousse à procéder à l’élimination d’un faux compte.

Un système amélioré

Pour rassurer ses utilisateurs et pour répondre aux nombreuses critiques qu’il a récemment reçues, Facebook se devait de réagir très rapidement. Il affirme que ce grand pas s’accompagne d’une vérification humaine et d’un algorithme améliorés. Ses efforts ne semblent pas s’arrêter là car on sait aussi que Facebook se préparer pour lutter contre deux autres contenus sensationnalistes et provocateurs. Comment Facebook veut raviver son image auprès de ses utilisateurs et de ses concurrents, le nombre de suppressions devrait encore augmenter donc d’ici les prochains mois.